Capt’ain Pissenlit

C’est l’été, il pleut, j’ai du temps libre, que pourrais-je donc faire ?

Etant une affreuse disonaurus modernicus, je n’ai pas de connexion internet sur mon gsm, par conséquent, je ne testerai pas le phénomène du moment « Pokemon Go ». Lecture ? Je viens de terminer un excellent bouquin, et puis il faut l’avouer, après les vacances où j’ai avalé six ou sept livres (du très bon au nullissime en passant par l’ovni que j’aurai voulu écrire moi-même), j’ai envie de faire une pause.

Quoi de mieux donc, que de rouvrir le blog ? (pas besoin de me répondre « Tinder, Instagram, Pinterest, etc », je suis restée bloquée dans les années 2000 au niveau technologie de communication et internet : mais rassurez vous, je n’en suis pas encore au stade ou je réécoute le best of des boys band  en portant des buffalos).

Tout ceci pour introduire un énième blog parental (annonçons tout de go la couleur ; il s’agira de traiter ici essentiellement d’enfants, de mes réflexions sur le sujet et, puisque sortir et avoir une vie sociale est devenue has-been, des produits que j’achète pour eux… ou du moins qui leur sont destinés mais sur lesquels je craque vu qu’à leurs âges, ils se moquent de l’esthétique ou de la composition de leurs jouets).

Vous l’aurez remarqué, j’aime les parenthèses qui n’en sont pas vraiment.

Que les choses soient claires : je ne raconterai pas ici ma vie (si ce n’est indirectement), ni celle de mes enfants, et vous ne verrez pas de photos d’eux non plus.

Quel intérêt alors ? Une très bonne question,  je vous laisse libre (mais ais-je le choix ?), à la lecture de ce blog, de déterminer si vous désirez ou non y revenir.

Les présentations s’imposent me semble-t-il.

Vu les tendances actuelles, il semblera que je doive trouver un pseudonyme « cool » pour moi et les membres de ma famille afin de nous désigner sur ce blog. Et vu que je n’arrive pas à prendre cela au sérieux, optons pour quelque chose de simple.

Nous avons donc «Capt’ain Pissenlit» (aka: Lola), c’est-à-dire moi-même, jeune mère catégorie 25-30 ans, cadre lessivée, une grande tendance à penser que j’ai raison (donneuse de leçon, moi ? jamais !) et deux enfants en bas-âge.

« Poilu », ou « le Daltonien » ; père de famille patient et avec le flegme d’un moule à gauffres.

Au niveau des loupiots, le Pouillot, bientôt 2 ans et la Paupiette, 5 mois et aucune dent.

Et enfin, Marraine Childfree, meilleure amie et marraine de n°1 ; qui n’en a rien à carrer des histoires de test de poussette, mais se voit quand même infliger régulièrement le sujet vu qu’elle a accepté de relire certains articles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s